Le workshop nucléaire à Paris

19h15, les quelques 100 participants ayant répondu présent sont arrivés ! Un record pour ce nouveau workshop, délocalisé – la croissance est bien là mais on ne peut plus pousser les murs du siège – et au cours duquel Khaled, Boris, Aurore, Léa et Damien nous ont permis d’enrichir notre culture générale sur le cycle du combustible nucléaire.

 

Outre la capacité à pouvoir expliquer ce qu’est un « yellow cake », un « crayon » ou un « château », ou bien le fait d’être incollable sur le fonctionnement des centrales nucléaires, cet événement nous a donné une nouvelle occasion de nous retrouver, et de participer à la vie d’agap2.

 

Merci aux 5 intervenants pour leur travail et leur contribution, ainsi qu’à vous pour votre participation et vos questions pertinentes. Et d’avance merci… à tous ceux qui n’étaient pas présents cette fois ci parce qu’ils seront, à coup sûr, de la partie lors du prochain workshop agap2.

Les affrètements maritimes Saipem SA

Par Olivier, Affréteur maritime

Saipem SA mène de nombreux projets dans l’industrie pétrolière et gazière. Ma mission au sein de cette société consiste en priorité à réaliser des pricings de transport maritime ainsi que les opérations d’affrètement de navires essentiellement heavy lift (colis lourds).

Lire la suite

Soirée de fin d’année agap2 Lyon

Des palmiers sous la neige ?

Quand Pierrelattins, Chambériens, Grenoblois et Lyonnais se rencontrent pour célébrer Noël, c’est autour d’un verre de punch maison ou d’une coupe de champagne sous des palmiers enneigés…

Lire la suite

Interview Didier, Ingénieur Géologue interviewé par « la gazette du btp »

« Les responsabilités, la gestion des budgets, le management ne laissent aucun droit à l’erreur et génèrent obligatoirement du stress. […] Suivant les entreprises dans lesquelles j’ai travaillé, j’ai pu voir et ressentir les différences concernant la place du stress et sa gestion. » « Le BTP est un secteur où les conditions de travail sont souvent difficiles, le respect des délais, des budgets considérables, la place de l’Humain et de sa sécurité, tous ces paramètres constituent un terrain favorable au stress. »

Lire la suite

Fonctionnement d’une Unité de Séparation d’Air

Par Arnaud, Ingénieur achat, avec l’aimable participation de Guillaume, Responsable Technique de Projets

Oxygène, Azote, Dioxyde de carbone, Argon, Hélium… Tous ces gaz composent l’air que nous respirons. Ils sont tous utilisés dans des industries aussi diverses et variées que l’aéronautique, le médicale, la sidérurgie, l’agroalimentaire, l’automobile, etc. Il existe différents procédés pour séparer et purifier ces gaz, et l’un d’entre eux est la distillation atmosphérique, qui permet de séparer l’oxygène, l’azote et l’argon.

Lire la suite

Le stockage souterrain gaz

Par Ari, Ingénieur achat

Pourquoi stocker du gaz naturel ?

Les stockages gaz constituent un maillon essentiel de la chaîne gazière : ils permettent la modulation entre les fluctuations d’approvisionnement et les besoins de consommation qui varient fortement suivant les saisons. De plus, ils assurent une sécurité d’approvisionnement en cas de défaillance technique ou politique des fournisseurs de gaz naturel. Lire la suite

Workshop lyonnais : Génie Civil

L’agence de Lyon, leader agapien incontesté  des activités liées au Génie Civil et à la Géotechnique, a organisé le 14 mai dernier un workshop destiné à inculquer aux jeunes, et moins jeunes profanes que nous sommes, quelques notions de Génie Civil.

 

Après un sympathique mais surtout PéTILL@nT apéro, Olivier, Jeremy et Pierre (membre de la team SGN) ainsi que Nico F (team EDF CIH) et Nico M (team Areva T&D) nous ont décrit à la fois les acteurs et les étapes clés d’un projet, mais aussi toutes les finesses du génie civil … et oui il y en a !

 

Parmi elles : le choix et le dimensionnement des fondations, afin d’éviter que le chef d’oeuvre ne « coule », la planification et le suivi des sous-traitants garants de la « tenue » des délais (caractéristique bien connue de tout chantier, et surtout les subtilités (magnifiquement vulgarisées par les talents pédagogiques indéniables de Nico M) des interactions Béton / Ferraillage (là on n’a pas forcément tout compris, la prochaine fois on fera ça avant l’apéro). Bref, une soirée bien sympathique qui nous a permis d’en connaître un peu plus sur ce domaine finalement très complet qu’est le Génie Civil !

 

 

L’ouverture de la Suisse

Les préparatifs ont duré plusieurs mois : compréhension du marché suisse, réalisation d’un business plan, financement de la filiale, recherche des locaux, de nombreux trajets en TGV…

Enfin le 1er avril 2009, le jour de passer la frontière arrive, agap2 ouvre ses bureaux à Bâle. Premier jour d’ouverture des locaux, premier PV de stationnement, premier jour de démarrage pour Elise, notre assistante administrative et recrutement, déjà surnommée « couteau suisse » par notre Marie-Agnès et premier jour sans mobilier ! En effet, les bureaux ont été bloqués à la douane. Nous travaillons donc assis, à même le sol, mais ce sol est celui des bureaux d’agap2 Suisse, nous en sommes fiers !

Lire la suite

Le mot du Président

En début d’année, nous avions parlé de la crise, de la façon de l’aborder et de manager une entreprise par ces temps difficiles. Depuis plus d’un an, des choix stratégiques ont été faits, parmi eux :

• Le renforcement de notre société dans son coeur de métiers et le renforcement de notre présence chez les clients ;

• L’augmentation de nos implantations géographiques ;

• La mise en place d’une approche « grands comptes » en vue de nos référencements. Lire la suite

TSU Projects : production de concentrés d’uranium

Par Soumaïla, Ingénieur procédés sur le projet Trekkopje (Namibie)

Représentant 17% de la production électrique mondiale et 8% du bilan de l’énergie primaire consommée dans le monde, l’énergie nucléaire vit aujourd’hui sa renaissance. Le nucléaire civil est remis au goût du jour, à la faveur d’un contexte mondial marqué par la volonté des Etats de se prémunir contre l’épuisement prévisible des ressources énergétiques fossiles, par le remplacement prochain du vieillissant parc actuel, par l’émergence de nouvelles puissances économiques comme la Chine et l’Inde – et la hausse de la demande qu’elles génèrent – et enfin par la nécessité de préserver l’environnement et de réduire les émissions des gaz à effet de serre. Lire la suite