L’ouverture de la Suisse

Les préparatifs ont duré plusieurs mois : compréhension du marché suisse, réalisation d’un business plan, financement de la filiale, recherche des locaux, de nombreux trajets en TGV…

Enfin le 1er avril 2009, le jour de passer la frontière arrive, agap2 ouvre ses bureaux à Bâle. Premier jour d’ouverture des locaux, premier PV de stationnement, premier jour de démarrage pour Elise, notre assistante administrative et recrutement, déjà surnommée « couteau suisse » par notre Marie-Agnès et premier jour sans mobilier ! En effet, les bureaux ont été bloqués à la douane. Nous travaillons donc assis, à même le sol, mais ce sol est celui des bureaux d’agap2 Suisse, nous en sommes fiers !

Après ce premier jour, le temps est venu de démarrer l’activité commerciale, de recruter des managers suisses, de gagner des nouveaux projets, des nouveaux clients – j’entends d’ailleurs Alexandre poser une réunion chez un nouveau client… Les découvertes des spécificités locales s’enchaînent. Nous devons très vite nous adapter, aussi bien aux spécialités culinaires qu’aux manières de travailler. Arnaud Guirouvet et Larissa Cain nous apportent de précieux conseils.La coopération entre la France et la Suisse fonctionne très bien, les informations sur les projets et les équipes circulent. Elodie qui était en projet chez EDF à la Défense, intervient désormais chez SYNGENTA au bord du lac de Genève à côté de Montreux.

Lorsque le numéro d’Orange et Bleu sortira, agap2 Suisse aura 3 mois. La croissance de la société a commencé, nous espérons même la naissance d’une nouvelle agence sur Lausanne en Janvier 2010.

C’est l’aventure agap2 qui se poursuit encore et toujours…