La capitalisation des connaissances

Par Tereva, Ingénieur d’affaires

La gestion des connaissances est fondamentale dans toute entreprise désireuse de développer son savoir-faire et ses marchés.

Aujourd’hui, notre expérience nous permet d’aller plus loin dans notre développement et en particulier de traiter des projets de plus en plus complexes : en mode plateau, au forfait, en expertise.

Ce savoir faire, il faut le conserver et le valoriser !

Pour cela un outil simple a été mis en place depuis le début du printemps : le REX Book. Ce document technique, d’une dizaine de pages, est rédigé en fin de projet, par l’équipe projet (consultant(s) & ingénieur(s) d’affaires). Il est en particulier alimenté par les deux

documents de suivi de projet que vous connaissez déjà, les RAP (Rapport d’Activité Projet) et les PAP (Point Avancement Projet), d’où l’importance de ces documents. En pratique, les informations récoltées constitueront une bibliothèque de projets accessibles par thèmes et mots clés pour y puiser idées et solutions éprouvées ou nouvelles.

Parmi les autres initiatives je pense notamment à notre journal Orange&Bleu, mis en place dès 2008, avec Ari. Ce support, au travers des rubriques « Nos Projets » et « Zoom », est certainement le premier outil initiant cette démarche de capitalisation.

Les workshops tels que «Supply Chain Management» en 2007, «Génie des Procédés» en 2008, «Cycle du nucléaire» en 2009, ont permis de remplir cette mission en créant de riches interactions entre les participants ainsi que de nombreux supports ré-exploitables (pour plus d’infos www.agap2.fr rubrique MEDIA, puis VIDEO)… A ce sujet le prochain workshop, aura lieu à la rentrée prochaine et nous permettra de faire le tour d’un FPSO en 80 minutes.

Au premier semestre, des formations internes ont été réalisées avec succès par nos référents techniques. Nous souhaitons renouveler ce genre d’initiatives et renforcer l’implication transversale de ces experts au travers de leur intervention en équipe plateau, en mode support et pour la rédaction des réponses aux appels d’offres. Ils constituent une de nos meilleures sources de savoir-faire.