Coordination d’études à Beyrouth

Par Thibaud, Ingénieur tuyauterie bâtiment

Princess Nora Univeristy à Riyad, sera la première université pour femme du royaume d’Arabie Saoudite. Sur un terrain de 8 millions de mètres carrés, ce campus pouvant accueillir 40 000 étudiantes doit être réalisé en 24 mois. Cela engendre un chantier pharaonique aux chiffres sortant de l’ordinaire : plus d’un million de mètres carrés de plancher construits, 21 bâtiments principaux, 10 annexes, 400 villas, un métro aérien, 850 000 mètres cubes de béton (de quoi remplir plus de 280 piscines olympiques !) 29 000 ouvriers et 78 grues oeuvrent pour tenir ces délais très serrés !

Quel est mon rôle dans tout ça ? Coordonner les études pardi ! Basé à Beyrouth (Liban), je suis chargé de faire en sorte que les plans d’exécution des lots « plomberie » et « lutte contre l’incendie » soient réalisés correctement et validés par le représentant de notre client. Et ce n’est pas une mince affaire, les études réalisées à Beyrouth mais aussi à Paris, au Maroc, en Arabie, parfois en Inde… Les clients dont je dépends sont répartis entre Beyrouth, Riyad et le Caire. Je dois donc jongler entre la technique et le relationnel dans une culture nouvelle où la langue parlée est un mélange d’anglais, d’arabe et de français, avec généralement les trois dans une seule phrase…

En plus de l’intérêt professionnel, cette mission loin de nos frontières a des côtés bien agréables. Je suis arrivé un peu tard pour tester la journée ski puis plage, mais ça ne m’a pas empêché de prendre goût à la vie libanaise, paisible et festive. Ce pays est, depuis des millénaires, un carrefour de civilisations entraînant un mélange de cultures souvent surprenant, parfois détonnant!

J’ai bien peur que le budget transport pour un Last Thursday dans les bars de Beyrouth soit un peu excessif mais j’espère que d’éventuels agapiens baroudeurs de passage au Liban viendront partager une Almaza (la bière locale) sur ma terrasse, vous êtes les bienvenus !